Yvorne A-Le Mont A1 : 4-1 (3-0) | FC LE MONT - Juniors A1

Yvorne A-Le Mont A1 : 4-1 (3-0)

Yvorne, beau temps, chaud, faible bise.

Composition FC Le Mont :

Est entré : Jeremy
Absents : Amilcar, Julien, Quentin, Samy (blessés), Antoine (étude), Pierrick (suspendu), Aboobacar, Giuseppe, Samuele (?)

Notes :
49′ carton jaune Yvorne
60′ carton rouge Gilles
60′ carton rouge Yvorne
80′ carton jaune Yvorne

Buts :
08′ 1-0
19′ 2-0
41′ 3-0
85′ Cyril 3-1
86′ 4-1

Depuis 10 ans que je tiens ce site, jamais le compte-rendu d’une partie n’aura été publié avec autant de retard. Pour dire vrai, il m’aura fallu trois jours pour que la déception s’estompe, et un entraînement très sympa lundi soir, pour me permette de pondre sereinement ces quelques lignes.

Comme si les blessés n’étaient pas assez nombreux, ce week-end ce fut Amilcar qui rejoignit l’infirmerie. C’est donc 12 garçons qui se retrouvèrent pour cette rencontre. Retrouvèrent étant le terme approprié pour 3 d’entre-eux qui décidemment devraient se cotiser pour s’offrir un GPS. La théorie d’avant match fut ainsi réduite au stricte minimum.

Ajoutez à cela l’inacceptable manque de présences aux entraînements et vous avez tous les ingrédients qui expliquent la triste prestation que nous avons livrée en 1ère mi-temps. Pas impliqués, sans envie, pas concernés, la très grande majorité de nos garçons firent peine à voir. Malgré cela nous aurions dû marquer à 5 ou 6 reprises, mais notre manque de concentration empêcha le ballon de franchir la ligne. C’est au contraire un FC Yvorne appliqué qui troua notre défense à trois reprises. Tant mieux finalement que la réussite nous bouda sur nos occasions de buts. J’espère en effet que nos garçons se rendront compte que, sans la solidarité qui a pourtant fait la marque de fabrique du groupe, ils n’accéderont pas au succès.

Ma remontée de bretelles à la mi-temps résonne probablement encore dans les vestiaires d’Yvorne. Les garçons comprirent le message, puisque dès l’entame de la deuxième mi-temps ils ont fait montre d’une saine agressivité. Preuve en est que mon discours de la pause et mon exemple de psychologue à deux balles « Envie » = « En vie » et « Pas envie » = Pas en vie » est rentré dans la tête de nos garçons. Comme par hasard, nous avons pris le jeu à notre compte, profitant par exemple d’un Sissoko étincelant sur son côté droit ou d’un Luca une nouvelle fois « stratosphérique ». A l’image également d’un Karim, pourtant vidé par son 50 km à l’armée la veille, nous avons enfin démontré une volonté sans faille. Nos adversaires furent alors obligés de jouer dur et de montrer leur triste personnalité. Au plus fort de notre pression, deux joueurs d’Yvorne agressèrent Gilles qui les repoussa. L’arbitre brandit alors deux cartons rouges, un pour le joueur d’Yvorne et un pour Gilles, coupable de s’être défendu. Ajoutez à cela les 2 autres cartons jaunes infligés aux joueurs d’Yvorne et vous comprendrez ce que fut l’état d’esprit des locaux. Dommage pour leur entraîneur qui était autant dépité que moi à la fin du match.

La chance au foot, c’est que l’on ne construit rien en regardant le passé. C’est pour cela que le focus est désormais porté sur nos prochaines échéances; où nous espérons pouvoir récupérer quelques-uns de nos blessés.

Les commentaires sont fermés.